Partagez|
“Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.”- Eko Cahya
Messages : 10
Tickets : 0
Date d'inscription : 07/11/2015
avatar

Dossier Personnel
Age: 26 ans
Emploi: Expert en explosif
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: “Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.”- Eko Cahya Sam 7 Nov - 22:04
Demande de Visa
Carte d'identé
Nom: Cahaya
Prénom(s): Eko
Surnom: Le Pyromane
Nationalité:Javanais
Date de naissance: 18 Mars 1855
Sexe:  M[X]  -  F[]
Métier: Expert en explosif

Situation sociale: ASLIS 
Description Physique

Extrait du rapport médical du Soldat matricule 37b58 Bataillon 28.

Rapport médical du Docteur Schwitz au Lundi 20 Janvier 1875

Le patient s'est vu admis à l'infirmerie pour brûlures sévères, contusions et lacération. L'homme a des signes de trauma précédents, cicatrices sur le torse, les avants bras et le dos, surement dû à une autre situation comme celle-ci. Les contusions qui parcours son torse indique la possibilité d'une côte fêlée, possiblement brisé. Les lacérations sur son visages sont peu profonde, deux points de sutures administrer à titre de prévention, celle  sur le bras d'une longueur de 10 cm et d'une profondeur de 3mm, surement dû aux éclats de l'explosion a nécessité une vingtaine de point de suture, possibilité d'infection, cicatrice prévisible.
Les brûlures sur le torse, et les bras, ainsi que les jambes ont été traité, et nécessiterons un traitement régulier pour les dix prochains jours. Ce sont des brûlures au troisième degré, surement pas les premières.
Les mains du patient présentent des traces de brûlures précédentes et des fractures mal remises sur l'index gauche, l'auriculaire et le pouce droit. Mobilité réduite de la main droite dû à une fracture du poignet récente qui a été traité par le docteur Fuldos.
Pour ce qui est du visage, bosse inquiétante à l'arrière du crâne, ne semble pas être une blessure ouverte. Hématome au niveau de la gorge, la possibilité qu'il y ait des séquelles au niveaux de la voix n'est pas à négliger.
Le besoin d'une surveillance du patient pour les signes d'un quelconque trauma, ou une concussion sévère, et pour les conséquences possibles, est préconisée.

---------

Le jeune homme se tient droit, une habitude qu'il n'a pas perdu, une habitude que lui a inculqué l'armée.Son visage est couvert d'échymose, et un pensement prend toute la place de sa joue droite. Son nez a été brisé plus d'une fois, et vous pouvez supposer qu'il n'a pas été remis correctement. Sa machoire carré présente les prémisses d'une barbe de plusieurs jours, toute aussi brune que les cheveux courts qui retombent légèrement sur son front. S'il n'y avait pas les bleus et le pansement, vous pourriez supposer que cet homme est plaisant. Mais l'oeil au beurre noir qu'il porte gache un peu l'effet. Malgré tout cela, ses yeux brilles d'intelligence.

Il n'a pas toujours cette apparence, mais vous le verrez rarement dans ses meilleurs moment. L'impression qu'il donne est le plus souvent celle d'un homme qui vient de sortir de l'hôpital, qui a fait une rencontre malheureuse avec des personnages peu respectables, qui à réchappé de peu à une explosion. Et vous n'êtes pas loin de la vérité.

Mais reprenons l'observation voulez vous.
Ce jeune homme en face de vous n'est pas bien grand, ni même très épais, l'espace d'un instant, que cela soit à cause de l'ombre changeante ou parce que vous avez clignez des yeux, vous avez cru qu'il était aussi frêle qu'une brindille. Ne vous inquiétez donc pas, sous ses chemises et pantalon large, des muscles sec et bien dessinés sont présent. Armée oblige.

Sa peau est brune, à cause du soleil, de son origine ethnique ou simplement de la crasse? Vous ne pouvez vraiment le déterminer.

Ses mains vous interpellent. Elles s'agitent dans le vide, de façon distraite, un peu nerveuse, les doigts se plient et se déplient comme s'il manquait quelque chose. Résidu d'une tension nerveuse, à moins que cela ne soit l’énergie vibrante visible dans son regard vif qui se répercute dans ces gestes inconscient?

Mais au final, lorsque la foule semble l'entourer, il disparait de vue, se fait encore plus petit que ce que vous pensiez. Et la voix qui vous parvient est rauque, cassé, et faible, un peu comme s'il était enroué ou qu'il avait trop fumé. D'ailleurs, vous pouvez l’apercevoir maintenant, cette cigarette qu'il vient d'allumer et qu'il porte à sa bouche avec un air soulager.

Un jeune homme qui se tient droit, qui vous a intrigué, et dont le visage couvert de blessure vous parait extrêmement expressif lorsqu'il est entouré de possible amis.


Profil Psychologique

Dans une petite chambre des bas-fond, mal éclairé. Un jeune homme s'offusque, se moque d'une feuille presque innocente.

Cette chambre est particulière, et elle vous permet de comprendre un peu comment ce jeune homme est.

C'est un capharnaüm. Purement et simplement, des livres, des objets des produits chimiques s'éparpillent, s'entassent et semblent pret à vous ensevelir au moindre souffle. Car oui, Eko est désordonné, et les traces de brûlures et les tâches qui sont présentes vous indique qu'il est aussi maladroit. L'absence total d'une quelconque surface de reflexion pourrait vous laisser perplexe, si cela n'était pas courant. Mais vous auriez raison de vous demander. Car le reflet du jeune homme est sa hantise. Il se sent mal dans sa peau, et sa reflexion, l'apperçu de son visage le rend encore plus mal-à-l'aise. Les moqueries des uns, et les actions des autres ne lui a jamais donner l'impression du contraire. Mais il a toujours l'impression que son mental se reflète dans son physique, que ses déviance, que ses problèmes sont visible, et le seul moyen pour lui de ne pas y penser est de ne pas se voir.

Revenons en à notre jeune homme, voulez vous. Eko se moque silencieusement devant la feuille qu'il a volé au médecin. La sécurité autour de ces documents soit-disant confidentiel était risible. Mais ce que le psychologue a à dire sur sa personne est presque stupide.
------

Évaluation n°4 suite à l'incident de la réserve.

Retranscription de la séance par le Docteur Golf

Le jeune homme, seule victime de l'explosion de la réserve ne semble pas avoir conscience du danger auquel il a fait fasse. J'avais été prévenu par les rapports des précédentes évaluation. Mais cela reste inquiétant. Peut être est-ce une conséquence de l'incident, mais il semble sur ses gardes, sursautant au moindre bruit, très sensible à ce qui l'entoure. Les réponses à mes questions ne semblent pas garder son attention très longtemps. Un signe d'inconstance? Dans tout les cas, certaines de ses réponses montre une intelligence importante, car les sujets qui l’intéresses sont explorer en profondeur.
Et j'ai eu beau changer le sujet, apparemment, son intérêt pour les explosifs, et peut être plus particulièrement les conséquences, les flammes semblent être comme obsessionnel, avec un soupçon de violence ou de rancune mal canalisé. Il faudrait que je me renseigne sur la question, mais cela n'est pas appréciable chez un soldat, surtout dans le bataillon des spécialiste en explosif. Un pyromane dans nos rangs n'est pas envisageable.
Pour ce qui est de son comportement avec le reste de son bataillon, je le considérerais comme maladroit, mal à l'aise avec ses pairs. Une observation plus poussé est nécessaire.
La séance de deux heure ne m'a pas permis de bien cerné le jeune homme.

------
Oh, le comportement d'Eko face à cette feuille ne veut pas dire que le psychologue à complétement tort. Mais notre jeune pyromane aime vivre dans le déni. Parce que oui, il est obsessionnel, et pyromane, et lorsqu'il n'est pas focalisé sur quelque chose, il est complétement inconstant. Bien sûr, ses instincts de survies presque inexistant sont un point d'inquiétude. Après tout, Eko est attachant, et le voir périr stupidement parce qu'il est inconscient du danger serait dommage.

Ce que le psychologue ne sait pas et ce qu'Eko ne s'avouera jamais, c'est qu'il peut être intelligent, mais en même temps incroyablement stupide. Le genre de personne qui peut vous fabriquer quelque chose à partir de rien, mais qui serait incapable de faire fonctionner quoique ce soit de simple, le genre de personne qui irait chercher la solution la plus compliquer alors qu'il suffit d'ouvrir une porte, ou d'appuyer sur un bouton. Bien sûr, ceci n'est pas très important, car cette intelligence, il faut l'utiliser, ce qui n'est pas toujours le cas d'Eko.

Les dernières lignes de ce rapport psychologique par le Dr Golf vous aura peut être mis la puce à l'oreille sur un problème. Eko ne s'entend pas avec son bataillon, mais la réalité est un peu plus grave. Le jeune homme a du mal à s'entendre avec les gens, il ne comprend pas toujours les détails des interactions sociales, et ne semble pas vouloir les comprendre. Il est franc, et ne mâche pas ses mots, ce qui rend parfois la discussion un peu tendu avec le reste de la populace, bien sûr sa rancœur n'aide pas.

En somme, le jeune homme qui se moque du compte rendu médical que vous voyez là se voile la face, et a toujours pensé qu'il valait moins que ce qu'il était. Mais ne vous en faite pas, il est attachant, dans ses bavardages, son manque de filtre cerveau-bouche, et ses réflexions parfois extrêmement naïves.

Enquête sur le passé

Eko, qui signifie "premier, un", c'est le premier mot que l'enfant à appris, son prénom. Il lui faudra plusieurs années avant de comprendre que ce prénom ne veut pas dire que sa mère avait voulu de lui. Au contraire. Il était la leçon, il était l'erreur. Et depuis, sa mère l'a compris, il ne faut pas d'enfant lorsque l'on travaille comme prostitué dans l'un des bordel de Batavia.

Cela annonce le reste n'est-ce pas? Après tout, la vie d'Eko ressemble à celle de beaucoup d'autre. Un enfant sans père, un enfant qui n'a jamais été souhaité, et qui est un encombrement, qui est une gène pour la mère. Et il le sait, car depuis qu'il comprend ce qui l'entoure, il comprend que lorsque sa mère lui présente des hommes, plus agés, plus riches, des étrangers ou non, c'est pour essayer de le faire passer pour un fils bâtard. Pour essayer d'avoir un quelconque avantage, pour avoir de l'argent. Cette mère n'était pas aimante. Et Eko l'a sut, l'a compris lorsque les embrassades étaient douloureuses, lorsque les mots doux d'une mère était tranchant, violent, s'enfonçait dans son cœur d'enfant impressionnable pour continuer à le blesser.

La moitié de son éducation s'est faite sans figure parentale. Il a passé une large partie de sa vie à courir dans les rues, à s’acoquiner avec des bandes peu respectables. Il s'est fait prendre plus d'une fois d'ailleurs. Mais les enfants comme lui sont nombreux, et les vols à la tir, les combats, et autres infractions sont le plus souvent ignorés par les autorités. Les arrestations servent à faire peur, et encore faut-il les attraper, car les enfants des rues sont vifs, rapides et acrobates, passant pardessus les murs et les caisses comme s'il n'y avait rien devant eux.

L'autre moitié de son éducation s'est faite sous une tutelle froide, impersonnel. Il a appris à lire et à compter pour aider la Maison, pour aider sa mère. Mais cela ne l'a jamais enchanté. Il la haïssait, comme il haïssait les étrangers, comme il haïssait la moitié de la population de Batavia. Car sans eux, sans ces étrangers, sa mère ne serait pas dans cette maison clause, sans eux, sa mère ne serait pas tombé enceinte, sans eux, il n'aurait pas eu à vivre.

Journal d'Eko, 16 Novembre 1868.
"Une explosion. J'ai vu une explosion avec les autres de la bande en explorant. Je ne suis pas sûr que c'était fait exprès, les gens pleuraient et criaient. Mais les flammes étaient magnifique! Et j'étais triste lorsque les autorités sont arrivés pour l'éteindre...
Mais je veux revoir ça! Les flammes, rouges, oranges, blanches, les couleurs, la chaleurs, le mouvement, c'était tellement beau! Il faut que j'essaye de revoir ça, c'est vital! Demain j'irais me renseigner..."


Douze ans, c'est jeune pour être un homme, douze ans, c'est pourtant vieux d'après la mère d'Eko, qui désespère de ne pouvoir l'associer à l'un de ses anciens clients pour pouvoir leur soutirer de l'argent, du soutien, une meilleur condition de vie. Douze ans, c'est l'age parfait d'après Eko pour continuer d'explorer Batavia, et surtout essayer de reproduire ce qu'il a ressentit devant les flammes, devant l'explosion.

C'est aussi un bon âge pour lui de comprendre que ce genre de chose est un moyen de se venger de sa mère, et des étrangers. Torcher ce qui lui a fait du tort semble être une solution parfaitement légitime pour un enfant de douze ans à qui on n'a pas vraiment enseigner la différence entre le bien et le mal.

Bien sûr, sa recherche le pousse à trouver la meilleure voie vers son rêve, et vers une amélioration de sa condition. Ce qui est bien avec l'armée. C'est qu'il ne regarde pas vraiment d'où l'on vient. Du moment qu'un certain âge est dépassé, le camp peut prendre le temps de former la jeunesse, de former des soldats, de les spécialiser.

A partir de ses dix-huit ans, la vie d'Eko se résume à la vie militaire, avec des exercices, l'enseignement des armes, la forme physique, l'endurance, l'obéissance aux ordres. Et les années passent, Eko prend du gallon, enfin, autant que peut un javanais tel que lui, il entre dans le bataillon qui l’intéresse, chargé des explosifs et autres produits volatiles. Il y a des incidents, des produits qui explosent lorsqu'ils ne devraient pas, des accidents, des explosions volontaires, mais Eko pourrait presque dire qu'il est heureux dans l'armée.

Jusqu’à ce qu'il ait suffisamment d'expertise, jusqu’à ce qu'il finisse par ce dire qu'il ne peut plus avancer dans l'armée, jusqu'à ce qu'il regarde son supérieur et réalise que c'est un étranger, un étranger qui n'a rien à faire ici.

Il lui a fallut du temps pour s'organiser, pour savoir ce qu'il devait faire. La démission dans l'armée est accepté, mais il faut généralement une bonne raison. Alors il complote, il patiente, il attend le bon moment pour agir. Vidant régulièrement les réserves des produits les plus volatiles, des battons de dynamites, de la nitroglycérine qu'il chérit le plus, il les planque, dans plusieurs lieux qu'il essaye de garder secret. Il n'est qu'un soldat sans visage dans cet armé, un javanais parmi d'autre qui s'approche des gradés, qui obéit aux ordres. Mais qui n'aura jamais l’espoir d'avoir une vrai place. Tant mieux pour lui dirons nous.

Et enfin, sa patience paye. Il fait sauter l'un des bâtiments de la base militaire, sans savoir s'il y avait des gens. Tout ce qu'il sait c'est qu'il a profiter de la confusion, de la panique pour partir, pour quitter l'endroit avec quelques documents utiles, mais surtout, avec la satisfaction qu'il a fait quelque chose pour se venger.

Mais on ne fait pas partir en flamme un bâtiment ou plusieurs sans s'attirer l'attention de certaines personnes. Les Aslis l'ont trouvé, dans un bar un peu miteux, alors qu'il essayait de ne pas se faire remarquer plus que cela. Ils l'ont reconnu sans qu'il ne sache vraiment comment, les traces de brûlure sur les doigts peut être? Dans tout les cas, il n'avait pas vraiment de raisons de refuser, après tout avoir une organisation, des hommes et des femmes derrière lui, devant lui, pour lui donner des cibles, des moyens pour s'amuser un peu plus avec des flemmes, des produits, cela n'était qu'un avantage. Alors maintenant, Eko fait parti de ce groupe, depuis deux ans, et les autorités ne savent pas qui il est vraiment, bien sûr, ils ont un nom, une identité tel que "Le pyromane", et une vague description physique, mais le fait qu'il ait déserté l'armé en embarquant une partie de son dossier militaire n'aide pas les recherches. Il travail dans le secret, autant que ses explosions le lui permettent. Il n'est pas le plus important, mais ne fais pas non plus parti de ces personnes qui ne servent qu'un temps, que l'on oublie et abandonne.

On est en 1881, Eko Cahya est un déserteur Javanais, la rumeur coure qu'il est le responsable de plusieurs incendies et explosion. Le pyromane est un homme recherché.  La possibilité  qu'il ait rejoint les terroristes inquiète les autorités.



Hors du jeu
Un petit mot ?
Je me suis servi dans la banque d'ava, j'espère que ça pause pas de problème?

Voulez vous de l'aide pour commencer ?

J'ai déjà un début de fiche de fait, mais je vous avoue que je suis de ces newbies du rp.... Mais je pense que pour le moment je peux me débrouiller. S'il y a un problème, je vous ferais de grands signes désespéré?

Comment nous avez-vous trouvé ?

Le bonheur des Topsites!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 171
Tickets : 235
Date d'inscription : 14/08/2015
avatar
L'Origine

Dossier Personnel
Age: Inconnu
Emploi: Créatrice
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.”- Eko Cahya Sam 7 Nov - 22:57
Bonjour et Bienvenue Eko :sheep:

j'espère que tu te plaira parmis nous !

J'ai lu que tu risquais d'avoir des petite questions ou incertitude n'hésite pas à m'envoyer un MP, si besoin, ou de me trouver sur la chat box si j'y suis. Je te répondrais le plus vite possible.
Tu peux également poster ta question dans la section appropriée ICI.

Bonne écriture _o/
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 104
Tickets : 57
Date d'inscription : 27/10/2015
avatar
Bras droit de Munekira Dachen
Dukun Panthère Nébuleuse

Dossier Personnel
Age: 24 ans
Emploi: Numéro deux des Aslis
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.”- Eko Cahya Dim 8 Nov - 9:47
Bienvenu gueule cassée !

Je me demande dans quel groupe tu vas te placer *brandit une pancarte Pro Aslis*
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Tickets : 0
Date d'inscription : 07/11/2015
avatar

Dossier Personnel
Age: 26 ans
Emploi: Expert en explosif
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.”- Eko Cahya Dim 8 Nov - 12:31
Merci beaucoup pour l’accueil!!

Je suis presque sûr que je ce forum va me plaire!

(sinon je ne serais pas là Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 10
Tickets : 0
Date d'inscription : 07/11/2015
avatar

Dossier Personnel
Age: 26 ans
Emploi: Expert en explosif
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.”- Eko Cahya Dim 8 Nov - 15:43
J'ai fini! :unicorn:

J'espère que les ajouts de dernière minutes iront?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 171
Tickets : 235
Date d'inscription : 14/08/2015
avatar
L'Origine

Dossier Personnel
Age: Inconnu
Emploi: Créatrice
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: “Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.”- Eko Cahya Dim 8 Nov - 16:03
Le deuxième Aslis !

Je te valide Eko, amuse toi bien :fancy:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: “Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.”- Eko Cahya
Revenir en haut Aller en bas
“Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.”- Eko Cahya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tresse power pro rouge qui déteint !
» Aller aux toilettes plus souvent
» Il urine souvent : news p2
» mon moteur s'éteint en roulant.....
» On éteint tout !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indus Nesos :: Hors du Monde :: Local des Archives :: Visas Expirés-